morlaix 2

2e festival des Globe-trotters de Morlaix (29)

Espace Le Roudour - Samedi 17 février 2018 de 10h à 22h

Les réservations sont closes, mais vous pouvez acheter vos places à l'entrée...

Téléchargez le programme 2018

La voix du pôle (arctique à la voile) - stand

Le projet

Sébastien, Eric et Vincent se préparent à repartir pour la traversée intégrale de l’océan Arctique à la voile.

Après une première tentative en 2010 avec Rodolphe André et une deuxième en 2013 avec Vincent Berthet, Sébastien, accompagné cette fois-ci de deux co-équipiers, relève une nouvelle fois le défi : la traversée de l’océan Arctique à la voile en passant par le pôle Nord. 

Quatre années viennent de passer, entièrement dédiées à la construction du voilier et à la préparation de ce défi ambitieux dont un an et demi sur la côte Est du Groenland. Le nouveau prototype hybride catamaran / char à glace est capable de naviguer sur l'eau mais aussi sur la glace de la banquise.

C'est une aventure unique, aussi bien sportive que technologie et scientifique pour une première mondiale.

SPORTIVE parce qu'ils vont relier l’Alaska au Spitzberg, sur 3000km, le tout sans assistance, sans moteur et uniquement à la force du vent, de la mer et des hommes.

TECHNOLOGIQUE parce que la conception et construction du prototype ne sont pas qu'une étape du projet, elles sont l'essence du projet, autant que le paramètre sportif. Il a fallu inventer et innover pour répondre au cahier des charges si particulier relevant de ce projet si particulier. C'est ce qui anime Sébastien depuis des années, trouver des solutions pour s'adapter aux contraintes des projets qu'il réalise. Pour ce projet de La Voie du Pôle, il a fallu concevoir des coques équipées de skis à la fois très légères et très solides à l'impact, un système de pédalier pour produire l'énergie nécéssaire à notre autonomie (chauffer l'eau pour nos aliments)

SCIENTIFIQUE parce que le prototype du pôle, grâce à sa légèreté et à l'absence de propulsion mécanique, se révèle être une plateforme idéale pour obtenir des informations sur l'environnement arctique sans le perturber. Nous travaillons avec plusieurs laboratoires à travers différents protocoles de mesures, de collectes, d'imagerie et de comptage d'animaux et de planctons pour :

  • La surveillance des glaces : Les relevés scientifiques de l’expédition La voie du Pôle permettront à la communauté scientifique d’avoir accès à un ensemble d’échantillons et de mesures unique selon un transect (dispositif d’observation de terrain, le long d’un tracé linéaire et selon la dimension verticale) complet de l’océan Arctique.
  • Constat de l’impact humain : L’une des observations de première importance qu’il sera capable de fournir est de retracer l’impact humain sur l’environnement arctique grâce à l’analyse de la matière organique, des métaux et autres polluants présents dans la Cryoconite : ces particules fines transportées par le vent s’accumulent sur la surface de la banquise et sont en partie responsables de la fonte accélérée des glaces.
  • Etudes comportementales : Un autre pan de la recherche concerne la physiologie et la psychologie. Les études comportementales en milieu polaire comme les réactions liées au stress et à la fatigue, ou encore le sommeil, constituent un intérêt majeur pour de nombreux chercheurs.

 

Lu 512 fois

Media